Vivre avec les saints!

Nous commençons le mois de novembre par fêter tous les saints. Fréquenter les saints, est une très bonne habitude à prendre, et leur compagnie est très enrichissante. D’abord ils sont auprès de Dieu. Car si le bon larron y est, comme le lui a promis Jésus sur la croix, bien plus eux aussi y sont-ils ! Si ils sont auprès de Dieu, plongés dans l’amour, ils peuvent nous aider à plonger nous aussi, dès ici-bas, dans le cœur de Dieu comme sainte Marguerite-Marie. Ils ont eu des vies parfois chaotiques, douloureuses, où cachées, en tout cas toutes données à Dieu. Des vies qui peuvent ressembler à la nôtre ou pas, mais des vies qui peuvent nous aider lorsque nous peinons à donner notre cœur à Dieu, le tout Amour. Ils ont tous en commun de s’être laissé saisir par l’Amour de Dieu : Saint François, Mère Teresa, Louis et Zélie Martin, Francesco et Jacinta Marto, voyants de Fatima, Bakhita, Marcel Van. Pourquoi pas nous ? Essayons. Demandons  à Dieu, de nous saisir dans son Amour.

Attention cela peut prendre du temps, car il faut nous désencombrer de nous-mêmes. Cela nécessite, en tout cas, persévérance, patience, désir, courage, et volonté. Nous tomberons, nous nous découragerons, mais nous nous relèveront appuyés sur l’Esprit Saint, qui est Esprit de Force. Demandons de l’aide aux saints, ils sont passés par là aussi. Comment ? En les priant bien-sûr, mais aussi en lisant leurs vies ou leurs écrits, car c’est vivifiant, édifiant et encourageant. Voici quelques titres qui m’ont beaucoup aidé : « Léonie, la faiblesse transfigurée » de Joël Guibert aux éditions du Carmel. «Histoire d’une âme », manuscrits autobiographiques de Thérèse de Lisieux, «Louis et Zélie Martin, une sainteté pour tous les temps » de Jean Clapier, «Sainte Philippine Duchesne, une pionnière au Missouri » du Père Peyret aux éditions Peuple Libre ; et pour les amateurs de BD il y a aussi le choix !

Alors courage, n’hésitons plus, désirons être saint car comme le dit le psalmiste (version Bible de Jérusalem) ; « Le désir des humbles, tu l’écoutes  Seigneur, tu affermis leur cœur, tu tends l’oreille. » Ps 10, v17

N’est-ce pas une belle résolution ?

Véronique Breysse